mardi 19 février 2013

la gouvernance mondiale via l'économie verte

Lorsque l'environnement est négligé, la pauvreté et l'instabilité sont les conséquences inévitables. Lorsqu'elle est entretenue, elle permet la prospérité ", a déclaré M. Ban. " Vous avez la responsabilité de promouvoir ces vérités et d'aider à élaborer les politiques et les programmes bénéfiques à tous et en particulier aux plus vulnérables aux dégradations de l'environnement et aux changements climatiques ".

" Nous ne pouvons pas sauver la planète en privilégiant une espèce, une politique, une question, une loi ou un traité en particulier. Notre défi au début du 21ème siècle est devenu systémique ",

 « Les données scientifiques les plus récentes montrent que des communautés dans le monde entier sont exposées aux perturbateurs endocriniens chimiques et aux risques qui y sont associés. 

  De nombreuses substances chimiques synthétiques aux effets perturbateurs sur le système endocrinien encore non testés pourraient avoir de graves conséquences sanitaires, prévient une étude publié mardi par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

 La santé dépend du bon fonctionnement du système endocrinien, qui régule la sécrétion d'hormones essentielles, par exemple, au métabolisme, à la croissance, au développement, au sommeil et à l'humeur. Certaines substances, connues sous le nom de perturbateurs endocriniens, peuvent menacer une ou plusieurs fonctions du système endocrinien et ainsi accroître le risque de problèmes de santé.
Ils peuvent notamment contribuer à l'apparition de la cryptorchidie, c'est-à-dire l'absence d'un ou des deux testicules dans le scrotum, chez le jeune garçon, du cancer du sein chez la femme, du cancer de la prostate, de troubles du développement du système nerveux et d'un déficit de l'attention/d'une hyperactivité chez l'enfant, ainsi que du cancer de la thyroïde.
Certains de ces perturbateurs sont naturels tandis que d'autres, présents dans les pesticides, les appareils électroniques, les articles d'hygiène et les cosmétiques, sont synthétiques. Certains additifs alimentaires ou contaminants présents dans l'alimentation sont également considérés comme perturbateurs.
Quant aux perturbateurs endocriniens chimiques, ils entrent dans l'environnement principalement par le biais des effluents industriels et urbains, le ruissellement des terres agricoles et l'incinération et le rejet de déchets. L'être humain peut y être exposé lors de l'ingestion de nourriture, de poussière et d'eau ou de l'inhalation de gaz et de particules présents dans l'air, ainsi que par contact cutané.

 « Investir dans de nouvelles méthodes de test et de nouvelles recherches peut permettre de mieux estimer les coûts de l'exposition aux perturbateurs endocriniens chimiques et de réduire autant que possible les risques, en privilégiant des choix et des solutions plus intelligents qui aillent dans le sens d'une économie verte ».

" Lorsque les gouvernements échouent dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre, mettant en danger l'existence des communautés arctiques et des zones littorales basses notamment, ils échouent à protéger plusieurs droits de l'homme fondamentaux, dont ceux à la vie, à la santé, à la propriété et au développement ", a dit M. Knox.

" Les droits de l'homme et l'environnement ne sont pas seulement liés entre eux, ils sont interdépendants. Un environnement sain est primordial pour les droits de l'homme et vice-versa", a-t-il ajouté.
C'est la première fois que quatre entités des Nations Unies %u2013 le PNUE, l'Organisation internationale du travail (OIT), l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel et l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche %u2013 joignent leurs forces pour coordonner leur expertise et leurs ressource.