lundi 18 février 2013

éclairés à la bougie

1) Les importations nettes d'électricité de la France en provenance d'Allemagne ont atteint en janvier un plus haut depuis fin 2010, selon des données publiées lundi par RTE, l'entreprise qui coordonne les échanges d'électricité entre la France et les pays voisins. En janvier, la France a exporté 169 gigawattheures (GWh) d'électricité vers l'Allemagne et en a importé parallèlement 1.739 GWh, soit un solde importateur de 1.570 GWh, indique RTE dans son « aperçu » mensuel du système électrique français.
« Le solde mensuel avec l'Allemagne reste importateur depuis octobre 2011 », et « il atteint même son niveau le plus élevé observé depuis décembre 2010, dépassant le solde de février 2012 », souligne RTE. Et cela alors même que le pic de consommation d'électricité en janvier s'est établi à 92,6 gigawatts, bien en-dessous du record historique de février 2012 (102,1 GW).
2)  La facture moyenne d'électricité des ménages français devrait bondir de 30% d'ici à 2017, selon des projections de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) publiées lundi. Le régulateur précise dans un rapport sur les marchés de détail de l'énergie que cette hausse sera due pour plus du tiers à l'augmentation de la contribution au service public de l'électricité (CSPE), laquelle s'explique pour l'essentiel par le développement des énergies renouvelables.
 3) Suppression des tarifs réglementés du gaz ....
.... la commission propose une suppression des tarifs réglementés de vente de gaz naturel pour les grands consommateurs étant donné la part de plus en plus réduite de ces tarifs dans la fourniture des clients industriels en gaz,« signe d'une concurrence effective et efficace».

4) une carte qui trace le parcours du pipeline de la Russie à l'Allemagne. Gazprom :

 
 http://www.20minutes.fr/economie/1102965-facture-electricite-va-bondir-30-a-2017#xtor=RSS-145

 http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0202573512907-la-france-achete-a-tour-de-bras-de-l-electricite-bradee-allemande-539601.php

5) croisons les doigts :

 
« Si une catastrophe nucléaire semblable à celle de Fukushima survenait en France, celle-ci  pourrait coûter de l’ordre de 430 milliards d'euros », annonçait il y a quelques jours l'Institut national de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).
En effet, dans un tout nouveau rapport, l’IRSN démontrait que les coûts indirects (impacts sur l'économie) seraient plus élevés que les coûts directs (décontamination, indemnisation des victimes...). 

 http://www.actualites-news-environnement.com/30079-risque-catastrophe-nucleaire-couterait-430-Milliards-euros-France.html