jeudi 27 septembre 2012

retour vers le futur

à écouter, bien sur. 
les cinéphiles, entre autres lecteurs, savent que les iraniens demandent plus de libertés, notamment d'expression que ce monsieur les leur dénie.

et je remets ici aujourd'hui ce vieil article de l'Express de 2009. quand J.Chirac comprend que le monde a changé et qu'il n'est pas dans le secret du monde nouveau. je trouve toujours cela assez drôle ! 
comment la France, puissance nucléaire ne "savait pas", ne connaissait pas les "idées" de Mr Bush ?

depuis combien de temps l'Amérique joue seule ? ou avec des alliés trop secrets ?
la France est dans l'OTAN. J. Chirac bien qu'atlantiste de coeur, n'avait pas été informé ?
depuis quand la politique internationale se joue sans la France ? Chirac tombé des nues, c'est effrayant mais ça le rend sympathique, à mes yeux.  
moi aussi sans G.W.Bush j'aurais laissé Gog et Magog dans la poussière des rayons des bibliothèques métaphysiques !

G.W.Bush, l'homme qui m'a fait réviser mon catéchisme !

"Une révélation reçue d'abord avec étonnement, puis, renseignement pris, avec effroi. Lors de cette conversation téléphonique visant à convaincre son homologue français de se joindre à la coalition, George Bush Jr. a utilisé un argument singulier, affirmant que... "Gog et Magog sont à l'oeuvre au Proche-Orient" et que "les prophéties bibliques sont sur le point de s'accomplir". Sur le moment, Jacques Chirac, stupéfait, ne réagit pas. Il sait Bush religieux, mais il a du mal à comprendre que le président de la première puissance du monde soit à ce point fondu des Ecritures qu'il batte le rappel des duettistes Gog et Magog pour justifier son combat! Chirac s'en ouvre à ses conseillers, d'abord portés à sourire. Il les charge de l'éclairer plus précisément sur Gog et Magog." L'Elysée consulte d'urgence un spécialiste. Pas en France, mais en Suisse, pour éviter d'éventuelles fuites. C'est Thomas Römer, professeur de théologie à l'université de Lausanne, qui est mis à contribution. Son rapport a de quoi glacer le sang. Gog, prince de Magog, c'est l'apocalypse. l'Express
 "avant", les millénaristes finissaient enfermés !