mardi 25 septembre 2012

à nos rames !

 Le niveau des mers monte

 Depuis 20 ans, les scientifiques disposent d'un outil d'une précision exceptionnelle et capable de suivre l'évolution du niveau marin en tous points de la Terre. Il s'agit des radars altimétriques, embarqués sur les satellites de l'Agence spatiale européenne ERS-1, ERS-2 et Envisat et des satellites dédiés à cette seule mission, Topex-Poséidon, Jason-1 et Jason-2 du Cnes et de la Nasa.

Le premier et principal résultat de ces observations minutieuses et de leur traitement par des équipes de géophysiciens est de documenter la hausse générale du niveau marin en réaction au changement climatique. Cette hausse générale est provoquée par la dilatation thermique des eaux, mais également par la fonte des glaciers continentaux, de montagnes ou provenant des calottes polaires de l'Antarctique et du Groënland. Elle se poursuit aujourd'hui au rythme de 3,11 millimètres par an, trois fois plus vite que ce que l'on observait au début du 20ème siècle. 

Toutefois, cette hausse générale ne se traduit pas par une évolution uniforme.
Elle est nettement plus forte dans certaines régions, et dans quelques unes on observe même une diminution. Cette variation résulte des courants marins. La carte ci-contre (cliquer dessus pour l'agrandir) montre la répartition dans les océans des régions (en rouge) qui s'élèvent le plus (ouest du Pacifique, Atlantiqiue Nord au sud du Groënland... et des quelques régions où le niveau à diminué (côte de la Californie, sud de l'Alaska). Les taches plus ou moins rondes rouges ou bleues indiquent des systèmes tourbillonnaires.


► pour aller plus loin, le site web Aviso du Cnes, ici sur le niveau des océans, là pour le principe technique de l'altimétrie.
► pour comprendre les débats sur l'origine et le rythme de l'évolution du niveau marin, lire cette note qui traite notamment des calottes, ou celle-ci. source