lundi 27 août 2012

sans histoire, sans identité, story telling du nouveau monde

Qui veut casser l'histoire de France ?

 L'absence de l'histoire en terminale scientifique est la manifestation la plus éclatante de la dégradation de cette matière dans le cursus scolaire. Mais le problème de l'histoire à l'école ne tient pas seulement au nombre d'heures de cours : l'orientation des programmes est en cause.

 Ainsi, en dépit du discours officiel qui prétend le contraire, la chronologie, condamnée il y a plus de trente ans au nom d'une approche thématique et transversale de l'histoire, n'est-elle toujours pas rentrée en grâce. N'importe quel assistant de faculté peut raconter d'édifiantes anecdotes à ce sujet, beaucoup d'étudiants de première année hésitant à situer les Mérovingiens par rapport aux Carolingiens ou peinant à aligner correctement la liste des régimes politiques français du XIXe siècle, du Premier Empire à la IIIe République. Et encore s'agit-il de jeunes attirés par l'histoire! En première, le découpage thématique a ceci d'aberrant, par exemple, que le programme prévoit un module sur «La guerre au XXe siècle» qui précède celui qui concerne «Le siècle des totalitarismes». Or comment comprendre la guerre de 1939-1945 sans connaître Hitler? source

 la France ce pays sans histoire.....construit l'Europe avec l’Allemagne multiculturelle ou cultuelle :
 Premier pas vers l’enseignement de l’islam à l’école en Allemagne 
 Un Land veut faire école”, titre la Süddeutsche Zeitung. La Rhénanie du Nord-Westphalie, Land le plus peuplé d’Allemagne et où l’on compte le plus d’élèves musulmans (320 000), prend les devants et commence, ce mercredi, l’enseignement de la religion musulmane dans 44 écoles primaires. Ainsi, le gouvernement régional compte envoyer un signal à ses 15 homologues qui se débattent depuis plus d’une décennie pour établir l’enseignement de l’islam chez eux, rapporte le quotidien de Munich.
l'Europe de demain ne prendra pas ses racines dans l'Europe d'hier.
c'est une bonne chose ou pas ? en effaçant le passé, l'avenir n'est peut être pas plus sombre il est juste totalement inconnu.
une nouvelle histoire de l'Europe est inventée, bien sur la souveraineté des pays n'est plus. être européen signifiera quelque chose de nouveau. ce sera appartenir à un groupe en devenir, en création. vendu ? oui ! voté ? NON !