mercredi 29 août 2012

Le P.S. reprend les messages du F.N.

Samia Ghali, maire depuis 2008 des XVe et XVIe arrondis-sements de Marseille, qui regroupent près de 100 000 habitants dans les , l’élue , également sénatrice des Bouches-du-Rhône, dresse un constat alarmant : Aujourd’hui, le premier employeur des jeunes à Marseille, c’est le trafic de drogue. Et je n’ai pas peur de le dire. Il y a mêmes des filles qui dealent. Ici, la délinquance s’est professionnalisée. Le trafic fait vivre des familles entières. Je pense que les autorités ne mesurent pas la gravité de la situation.

les remèdes qu'elle propose :

 Il faut commencer par casser les barres d’immeubles pour désenclaver les cités. Ensuite, je prône le recours à l’armée pour bloquer l’accès des quartiers aux clients des dealeurs. Comme en temps de guerre, avec des barrages. Et même si cela doit durer un an ou deux, il faut tenir. Combattre les dealeurs revient à combattre une fourmilière. Vous en arrêtez dix, dix autres se présentent aussitôt pour les remplacer. Il faut également rétablir le service militaire pour obliger les jeunes qui arrêtent l’école trop tôt à sortir de leur quartier et à apprendre la discipline.

source 

avec des élus P.S. comme ça, MLP n'a qu'à bien se tenir !

(note de Wendy : P.S. = Parti Subordonné) 

un commentaire sur "zone militaire"