mercredi 29 août 2012

le coût politique de l'électricité et les choix démocratiques

Allemagne : la crise ralentit la « révolution verte »

La « révolution verte » lancée par le gouvernement allemand est victime de son succès… et de la crise économique mondiale. Selon le ministre de l’Environnement, l’Allemagne risque de devoir ralentir son passage aux énergies renouvelables pour éviter une envolée du prix des factures électriques.

Afin de financer son programme d’énergies durables et remplacer la puissance installée de son parc nucléaire (une opération qui représenterait 150 milliards d’investissements) le gouvernement allemand, pourrait provoquer une hausse de 30% de la facture électrique des Allemands d’ici 2020, selon le producteur d’électricité local Vattenfall. ici

 le vrai coût de l'électricité click dossier

 

Décomposition par type d'énergie primaire de la production mondiale d'électricité en 1973 et en 2007. Le charbon représente environ 40% de l'ensemble depuis de nombreuses décennies. Charbon, gaz, pétrole et nucléaire sont les modes dits thermiques (on utilise l'expression "thermique à flamme" pour le charbon, le pétrole et le gaz). La catégorie "other" regroupe la valorisation des déchets, la biomasse, l'éolien, la géothermie, le marémoteur, le photovoltaïque, etc.

 chère Angela, tu veux être réélue ? 

 Voici donc les coûts de la mise à disposition du combustible pour les divers modes de production électrique actuellement utilisés.

 


Charbon
Gaz
Pétrole
Nucléaire
Autres
Coût du combustible, euros par MWh d'énergie entrante (min historique)
3,5
6
10
1
0
Coût du combustible, euros par MWh d'énergie entrante (max historique)
17
50
50
3
0
Rendement typique d'une centrale (parc installé)
33%
45%
35%
33%
sans objet
Coût du combustible, euros par MWh électrique (min historique)
10
13
30
3
0
Coût maximum du combustible, euros par MWh électrique (max historique)
50
110
150
10
0