vendredi 17 août 2012

Europe : la géopolique de l'absence

Le rapport représente clairement la façon de penser plus large au sein du gouvernement Obama et des cercles militaires et du renseignement américains les plus élevés qui préparent et planifient de façon téméraire une guerre avec la Chine. irib

les amis d'hier deviendraient les ennemis de demain ? hum, hum...
avoir fabriqué la grande fabrique et casser la machine à produire ? hum, hum...

évidemment vu d'ici, de maintenant, par les médias, on peut avoir l'impression que les USA désirent un conflit ouvert avec Chine et Russie. hum, hum...

1)les USA protègent leur accès intérieur et extérieur aux sources d'énergies fossiles. la Russie, non et la Chine ne peut pas, elle développe les énergies renouvelables et colonise l'Afrique et ses ressources. ici
2) la Russie n'est plus le 1° exportateur de pétrole. hum, hum...ici les échos
3) les USA sont militairement présents pour défendre leur accès au pétrole.
4) à ce jour quelle armée peut tenir tête à l'armada us ? aucune.
5) les services secrets us font en sorte historiquement, soit d'acheter les dictateurs, soit de les liquider, soit de construire des idéologies novatrices pour détruire les acquis des peuples de l'intérieur. (tous ces merveilleux printemps dont les peuples ne se remettent pas et autres djihads destructeurs et paupérisateurs). un printemps chinois ?
6) si les USA veulent le conflit avec la Chine est-ce que la Chine veut le conflit avec les USA ? non. la Chine achète ses ressources, développe le renouvelable et colonise les terres arables africaines. la Chine commerce.
7) l'Inde sera peut-être l'alliée des USA dans un conflit, une base militaire fiable en Asie, un pays avec l'arme atomique mais...le Pakistan aussi ! et tout conflit dans la région manipulé par les uns ou les autres peut se transformer en guerre (nucléaire) indo-pakistanaise.

la seule certitude dans ce supposé conflit est l'absence de l'Europe en tant qu'entité.

sans sources d'énergies ni moyens de s'en donner (ici) avec un commandement de l'OTAN, l'Europe sera la grande absente de ce conflit qui se résume à s'approprier les "restes".
et ça peut aller très vite. 
l'Europe endettée, prise dans son vieux nucléaire centralisé et fort couteux, avec des forces armées réduites et obsolètes, l'Europe doit pourtant pourvoir aux besoins énergétiques (y compris KJ) de sa population qui reste assujettie au bon vouloir us et russe ainsi que des "marchés". (qui sont devenus l'arme de guerre us totale)

la première conséquence d'un conflit Chine-USA est la disparition de l'Europe. hum, hum, des européens car l'Europe n'a jamais, jamais jamais existé !