dimanche 22 juillet 2012

un exemple à suivre ?

 Le constructeur automobile indien Maruti Suzuki a décidé aujourd'hui de fermer pour une durée indéterminée son usine près de New Delhi où une révolte d'ouvriers a causé la mort du directeur du personnel et blessé près de 100 cadres mercredi

Selon des témoins, les ouvriers ont frappé des cadres de l'usine avec des barres de fer, détruit en partie l'outil de travail et mis le feu à des bureaux lors de cette émeute, la plus violente que l'Inde ait connue dans l'industrie de mémoire récente. Bhargava a reconnu que ces violences avaient été un choc pour l'entreprise, même si l'usine de Manesar est habituée aux conflits du travail.

Le corps du directeur du personnel de l'usine, Awanish Kumar Dev, a été retrouvé brûlé vif dans la salle de conférence de l'usine. La police a indiqué qu'il n'avait pu échapper aux flammes parce que ses assaillants lui avaient brisé les jambes.

L'usine, qui emploie 3.000 personnes environ, est fermée depuis mercredi.
le figaro

 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.