vendredi 27 juillet 2012

Paris verte


PARIS (Sipa) — Deux opposants au régime syrien ont déployé vendredi matin, entre les quatre pilonnes de la tour Eiffel, le drapeau symbole de la révolte contre le régime de Bachar el-Assad, a-t-on constaté sur place. ici, et ici.
rappel historique.
mise à jour : maintenant le "drapeau est ensanglanté" !



1 commentaire:

  1. Les drapeaux, cousus pour être suivis à la queue leu-leu, contemplés les yeux larmoyants et le cœur sur la main (ha non c'est l'inverse), brandis le corps enfiévré comme une preuve d'amour envers une patrie (dont accessoirement on conchie la terre), montrés quand on ne sait pas quoi dire ou comment le dire, ça évite d'avoir à réfléchir et à faire l'effort de s'exprimer clairement et mieux encore: ça a le même effet inhibiteur de réflexion sur ceux à qui on les met sous le nez.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.