dimanche 22 juillet 2012

moins cher que les esclaves : les robots

ici, et comme c'est beaucoup moins cher à l'entretien, ça "prend" :

oui, c'est une bonne chose. les robots accompliront les "basses œuvres" pendant que nos camarades chinois en seront bien libérés. (ils seront enfin, comme nous, au chômage !)
nous, grâce à D., on a un ministre du "redressement progressif" qui veille sur nous. on le leur prête ?
 (plus de lui ici)