lundi 21 mai 2012

Super Héros

G8, photo de famille.
Que cachent les fameuses « réformes structurelles » dont il faudrait attendre la reprise ? Que cache le pseudo-keynésianisme parfois revendiqué. D’une part, flexibiliser plus encore les marchés du travail et comprimer davantage le « coût du travail » pour satisfaire aux impératifs de la « compétitivité internationale » (c’est l’essentiel de la position défendue par madame Merkel et par les droites européennes). D’autre part, utiliser les fonds européens (fonds de stabilité et Banque européenne d’investissement) pour redynamiser l’investissement privé (c’est ce que défendent entre autres le SPD allemand et le président Hollande). Le tout en maintenant, bien entendu, les programmes d’austérité inscrits dans le pacte budgétaire européen. la Relance par l'austérité, c'est juste la destruction du code du travail, et :
L'émission commune de dette par les pays de la zone euro doit aller de pair avec la formation d'une union budgétaire, a déclaré ajrd'hui la commission européenne.
si vous voulez des euros-bonds, vous devez abandonner le système "social".

F.Hollande va nous ramener les euros bonds comme une "victoire sur les banques" mais dans le même temps les salariés seront immolés sur l'autel de la "croissance".

JOLI ! Non ? toujours pas heureux ? non ?  la cerise sur le gâteau c'est qu'aucune croissance n'est possible en Europe, sauf à remettre l'esclavage au gout du jour.

F.Hollande sera le Président des pauvres (on peut utiliser le terme "esclaves à la rue", ça change un peu et c'est bien cela).

"Décarboner une économie française "non augmentée" (donc sans croissance) suppose donc de disposer d’environ 500 TWh électriques "sans carbone" en plus. Côté offre, avec du nucléaire cela représente environ 300 milliards d’euros (ou un doublement du parc), sans compter le réseau et le stockage. Avec de l’éolien stocké, cela représente environ 2.000 milliards à trouver en période de récession ; avec du photovoltaïque stocké 10.000 milliards d’euros. Nombre de renouvelables autres (biogaz, méthanation, etc), sont dans les mêmes ordres ou encore plus chères. à défaut de financer la "bonne" transition, nous aurons l’effondrement économique, et absolument pas la matérialisation des promesses de campagne (la physique reste plus forte que les discours des candidats). La promesse du retour de la croissance "normale", actuellement mise en avant par François Hollande, est irresponsable, et conduira une fois de plus à la montée de Marine Le Pen quand la population verra qu’elle ne se matérialise pas."

le site Manicore, Jean Marc Jancovici . 

François Hollande sera le Président des esclaves dans la rue, donc ! 
cerise encore, sur de moins en moins de gâteau :  François Hollande a rassuré les américains, pas de changement stratégique à prévoir :  


La gauche ? quelle gauche ?  qu'ils dégagent tous !

2 commentaires:

  1. Signé Jancovici !!!
    La montée de MLP ? je signe tout de suite ! vive l'effondrement !

    RépondreSupprimer
  2. oui montée de MLP et je pense comme lui.
    les mêmes causes amènent les même effets.

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.