lundi 28 mai 2012

krack bancaire et vautours

l'autorité boursière espagnole (CNMV) a autorisé la reprise de cotation lundi 28 mai de Bankia, quatrième banque espagnole en terme de capitalisation boursière, qui a demandé vendredi soir une aide publique record de 19 milliards d'euros. Peu après son retour sur les marchés, l'action Bankia s'est effondrée, cédant près de 28 % en début de matinée. le monde
______________________________________________

 ET :

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans une situation inextricable ?

Quand l'avenir est sombre, que les dés sont jetés... que le mal est fait et qu'il est impossible de revenir en arrière... Dans ces moments-là, il n'y a qu'une seule chose à faire : se préparer.

N'en déplaise à certains, la crise est loin d'être terminée – au contraire : elle s'installe...
La Grèce est dans l'impasse ; même l'ex-Premier ministre du pays, Lucas Papademos, admet désormais officiellement qu'"on ne peut exclure que des préparatifs soient en cours pour contenir les conséquences potentielles d'une sortie grecque de la Zone euro".

Les choses pourraient aller très vite, si un tel processus s'enclenche. Si la Grèce doit effectivement abandonner l'euro, il pourrait en coûter de 500 à 1 000 milliards d'euros... et la France est en première ligne, étant la plus exposée de tous les pays d'Europe au risque grec.

Parallèlement, l'Espagne commence à craquer, la France pourrait être la prochaine sur la liste... et dans le reste du monde, les choses ne vont pas mieux : les Etats-Unis s'endettent de jour en jour pour une croissance qui reste plus que morose... la récession et l'austérité règnent au Royaume-Uni... la Chine ralentit... le Japon est en panne...
Faut-il s'attendre à une nouvelle chute des marchés, sur fond d'éclatement de la Zone euro, de récession aux Etats-Unis et dans le reste du monde ? J'en ai bien peur, oui.

Autour de nous des amis, des parents et des connaissances nous demandent chaque jour : "Alors, la France risque-t-elle faire faillite ? Et ma banque ? Et mon assurance-vie ?".
Que répondre ? Qu'il faut se préparer au pire... et que la meilleure défense, c'est l'attaque.


les vautours vont vouloir vendre des solutions comme si c'était possible !!!!!!

 oups.......... 
Espagne : L’État recapitalise Bankia avec de la dette souveraine, elle même soutenue par les banques espagnoles financées par la BCE...
à force de se mordre la queue on devient impuissant ! CQFD

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.