lundi 26 décembre 2011

Trêve de bombons et de violences

La trêve des confiseurs est, en France, la période entre Noël et le jour de l'an généralement passée au repos.
Elle est surtout utilisée pour décrire la trêve hivernale en politique (traditionnellement suivie par la Chambre des députés et le Sénat depuis 1875), au football (essentiellement pour des raisons météorologiques) et en temps de guerre. La trêve des confiseurs est une expression également utilisée pour désigner l'accalmie traditionnelle de fin d'année sur les marchés boursiers.
Cette expression est construite ainsi car cette période hivernale des fêtes est traditionnellement propice aux plaisirs de la table et plus particulièrement aux confiseries.

L'expression provient de la trêve de Dieu, confirmée en France par le roi Saint Louis vers 12451 : l'Église catholique romaine ordonnait que les combats guerriers soient arrêtés pendant la période de l'Avent à Noël2.
Parfois cette trêve était appelée la trêve de Noël en référence à la période de Noël 1914 de la Première Guerre mondiale : les soldats du front occidental étaient épuisés et choqués par l'étendue des pertes humaines qu'ils avaient subies depuis le mois d'août. Au petit matin du 25 décembre, les Britanniques qui tenaient les tranchées autour de la ville belge d'Ypres entendirent des chants de Noël venir des positions ennemies, puis découvrirent que des arbres de Noël étaient placés le long des tranchées allemandes. Lentement, des colonnes de soldats allemands sortirent de leurs tranchées et avancèrent jusqu'au milieu du no man's land, où ils appelèrent les Britanniques à venir les rejoindre. Les deux camps se rencontrèrent au milieu d'un paysage dévasté par les obus, échangèrent des cadeaux, discutèrent et jouèrent au football. Ce genre de trêve fut courant là où les troupes britanniques et allemandes se faisaient face, et la fraternisation se poursuivit encore par endroits pendant une semaine jusqu'à ce que les autorités militaires y mettent un frein. (Wiki)

c'est la fraternisation avec l'ennemi et l'arrêt des combats... !! youpi !!!
qu'on se la dise !!!
La Paix de Dieu est un mouvement spirituel et social des Xe et XIe siècles, organisé par l'Église catholique et soutenu par le pouvoir civil. Son but est d'obtenir une pacification du monde chrétien occidental et de maîtriser l'usage de la violence dans la société. (Wiki)

un petit retour "aux fondamentaux" ?

 Le site Bespoke Investment a mesuré l’évolution des indices de 78 pays depuis janvier et jusqu’à la mi-décembre : la moyenne affiche un recul de 14,15%.

La Belgique est largement à la traîne :-22,3%. Par contre, l’indice américain S&P 500 s’en sort plutôt pas mal avec un repli limité à 3,02%. Sans surprise, c’est la Bourse d’Athènes qui a connu la chute la plus vertigineuse (- 53,6%) tandis, qu’à l’opposé, le Venezuela a bondi de 79,2%. Une performance qui doit toutefois être mise en regard avec une inflation annuelle de 27%. : (the source)

une pause...serait la bienvenue.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.