dimanche 15 mai 2011

Plutonium et riz sauté, bon dimanche

Private testing finds high concentration of Plutonium in soil over 30 miles from Fukushima — “Very high radiation that is very different to what the gov’t released”

du plutonium trouvé dans des champs de riz à plus de 50 km de Fukushima.

le réacteur 3 (mox) ...le plutonium = une vie de 20.000 ans...

 plutonium dans l'air dans l'eau...c'est la contamination de la planète...mutations...disparitions des espèces...

http://enenews.com/high-concentrations-plutonium-soil-30-miles-fukushima-very-high-radiation-very-different-govt-released

on attend les infos....jusqu'à quand ???
car ces mesures sont des mesures "privées", d'entreprises agro alimentaires (non-nommées) et qui ne donnent pas de chiffres !


Urgent! Perte de confinement des réacteurs confirmée Daiichi Fukushima réacteurs 1-2 & 3 - 15.05.11
la vidéo est en anglais.
je ne sais pas si ce qu'il dit est vrai. sans info je propose: 
que nous boycottions les "médias" qui s'avèrent dans le meilleur des cas inutiles et 
à long terme possiblement criminels !

Original plan to cool Fukushima nuclear reactor to be scrapped

TOKYO, May 15, Kyodo
http://english.kyodonews.jp/news/2011/05/91169.html
où on abandonne l'idée de refroidir le réacteur n° 1....ALORS ????
http://www.reuters.com/article/2011/05/15/us-japan-nuclear-idUSTRE74E0RD20110515?feedType=RSS&feedName=topNews&utm_source=twitter&utm_medium=twitter&utm_campaign=Feed%3A+reuters%2FtopNews+%28News+%2F+US+%2F+Top+News%29&utm_content=Google+Feedfetcher
des mesures : LA SITUATION DEVIENT "SÉRIEUSE".....SANS BLAGUE !
http://www.ibtimes.com/articles/145639/20110514/iaea-fukushima-nuclear-reactor-japan.htm

ARTICLE TRÈS INTÉRESSANT : "crashdebug"

http://www.crashdebug.fr/index.php/international-liste/3290-alerte-durgence-des-niveaux-de-radiations-nucleaires-en-provenance-de-fukushima-daiichi-trouves-dans-des-previsions-censures-au-public 

extrait :
L'iode 131 trouve une utilisation essentiellement médicale et pharmaceutique, mais constitue également un risque important de contamination environnementale en cas d'explosion nucléaire ou d'accident nucléaire en raison de sa présence comme produit de fission dans les réacteurs nucléaires, car il représente près de 3 % des produits de fission de l'uranium.
Du fait du rayonnement β- émis lors de sa désintégration, l'iode 131 provoque des mutations génétiques dans les cellules où il pénètre, ainsi que dans les cellules voisines, mutations graves qui peuvent entraîner la mort de ces cellules. C'est la raison pour laquelle une dose élevée d'iode 131 peut s'avérer moins dangereuse qu'une dose plus faible, les cellules irradiées étant tuées au lieu de survivre comme germes d'un cancer. L'utilisation médicale de l'iode 131 tend de ce fait à privilégier les doses maximales pour un effet létal visant les tissus cancéreux de la thyroïde, organe où l'iode s'accumule préférentiellement, sous forme d'hormones thyroïdiennes, telles que la thyroxine.
Le Japon a récemment annoncé une campagne de censure massive, afin de garder le silence sur ce que l'on appelle des « rumeurs irresponsables », sur les radiations nucléaires qui on été libérées à Fukushima. Le chef météo au Japon a également censuré les prévisions de rayonnement afin d' « éviter la panique chez les gens ordinaires ».
Les nouvelles de la censure au Japon ont été couplées avec l'annonce que les Etats-Unis aideraient le Japon à faire taire ces rumeurs irresponsables. Le premier cours de l'action des États-Unis a été d'arrêter toutes les mesures de surveillance de rayonnement nucléaire du lait, effectuées tous les jours, ainsi que sur l'eau potable et sur les eaux de pluie. Ils vont maintenant faire ces tests de rayonnements et de mesures de radio-activité une fois tous les trois mois...

Ces annonces ont été suivies par l'annonce que le Norwegian Air Institute (NILO) allait arrêter leur programme de prévisions de rayonnement.

1 commentaire:

  1. Ce qui manque c'est un bon article faisant la synthèse des risques en présence. Il y a beaucoup d'affabulations puisque la physique nucléaire est maîtrisée par peu d'entre nous, moi en premier.
    J'ai cru comprendre par ex que le plutonium est un métal lourd, s'il n'est pas emmené dans la stratosphère lors d'une explosion la contamination à de forte 'chance' d'être très localisée. J'ai cru comprendre également que sur l'iode la demi vie de la majorité des émissions est de l'ordre de 8J, donc la contamination est divisée par deux par semaine sauf si de nouvelles réactions nucléaires se produisent. Mais j'ai appris avec effroi qu'il y a plusieurs type d'iode ...???

    Sauf erreur ou omission, le problème principal du syndrome chinois réside dans le risque de contamination de la nappe phréatique au fur et à mesure de l'enfoncement du réacteur et de la perte du confinement (pour rétablir une situation normale).

    Donc l'éclairage d'un pro en nucléaire avec un article pédagogique et synthétique mettant en exergue les vrais enjeux serait la bienvenue !

    sinon on reste sur le registre des peurs des phantasmes, phobies sans mesurer les enjeux réels
    Steph

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.