lundi 16 mai 2011

ma prison pour ton bank-run

 "il viole les gens comme il viole les pays" (Celente)

 

La Bourse de Paris tirée vers le bas par les banques : 

La Bourse de Paris fléchissait lundi au cours des premiers échanges (-1,03%), passant sous la barre des 4.000 points, dans un marché inquiet des répercussions de l'arrestation du patron du Fonds monétaire international sur la zone euro et tiré vers le bas par les valeurs bancaires.

Le marché est bien évidemment secoué par l'arrestation du directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn.
"Dans ce contexte et étant donné l'arrestation du directeur du FMI qui accroît les incertitudes, ce lundi risque d'être agité avec au coeur des préoccupations la monnaie unique qui baisse fortement face au dollar", soulignent les analystes du CM-CIC.  
A cette riche actualité, s'ajoute aussi la volatilité des cours des matières premières qui affecte fortement les places financières. "Ces mouvements résultent d'un regain d'incertitude sur la croissance dans les pays développés et émergents", indique la note quotidienne d'Aurel.
Comme d'habitude le secteur bancaire pâtissait d'un retour des inquiétudes sur le risque souverain en zone euro et cédait des points.

 l'Euro, les banques, les dettes souveraines, la récession mondiale : tout cela est "plus visible" depuis que d.S.kan est "invisible".


L'Europe risque d'être privée d'un précieux avocat à Washington

Partisan convaincu d'une union économique et budgétaire plus forte en Europe, Dominique Strauss-Kahn est une pièce maîtresse dans la gestion de la crise de la dette.



La « générosité » de Dominique Strauss-Kahn vis-à-vis du Vieux Continent a suscité, y compris dernièrement, des critiques à peine voilées de plusieurs pays émergents. Approuvée par le G20 de décembre, la réforme du Fonds se soldera par une plus grande représentation en son sein des pays en voie de développement, la Chine et l'Inde avant tout. L'Union européenne, qui contrôle aujourd'hui 32 % des droits de vote du FMI (dont 20 % par l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l'Italie) devra en céder une partie aux pays émergents. La perspective de plus en plus probable que le prochain directeur général du FMI soit une personnalité issue d'un pays en développement, une première depuis la création de l'institution fin décembre 1945, ajoute aux appréhensions des Européens.
Massimo Prandi avec Anne Bauer 
 http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0201371077577-l-europe-risque-d-etre-privee-d-un-precieux-avocat-a-washington-163536.php
si on en profitait pour "plonger" dans la crise totale, le manque de liquidités, la fin de l'Euro, les émeutes ...
l'occasion fait le larron ! 

DSK: La Grèce perd un allié de poids face à Berlin, la City et Wall Street

© AFP/Archives - Aris Messinis
© AFP/Archives - Aris Messinis
Après l'inculpation aux Etats-Unis du patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, le gouvernement grec perd un allié de poids à un moment crucial face à Berlin, la City et Wall Street qui poussent Athènes à procéder à une restructuration dure de la dette du pays.
Dès dimanche, les médias grecs ont estimé que le gouvernement socialiste grec de Georges Papandréou avait "perdu un allié".
"Athènes en détresse", jugeait le libéral Kathimérini, relevant que le patron du FMI était "à l'avant-garde des discussions récentes sur une possible nouveau prêt UE-FMI à la Grèce". "L'arrestation du Français semble compromettre ces négociations", ajoutait le journal.
(toujours les "échos")

et en avant les faillites !!!

3 commentaires:

  1. du français ? où voyez-vous un français ? je ne vois qu'un juif ! Là-haut, ils le sont tous !

    RépondreSupprimer
  2. je ne veux pas répondre à de l'antisémitisme primaire.

    les guerres de religion....

    luttons pour une démocratie avec droit d'expression. pas pour une stigmatisation qui est TOUJOURS instrumentalisée par les MÊMES !

    RépondreSupprimer
  3. C'est lui aussi qui parle plus souvent de sa religion que de sa nationalité (en plus il en a rien à foutre d'être français, c'est un mâle lui...)

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.