mardi 31 mai 2011

une Défense qui appelle l'Attaque

Le «Pentagone français» de Balard dévoilé ‎

 (à force de faire la guerre à tout le monde forcément on a besoin de nouveaux bureaux !)


Gérard Longuet a enfin dévoilé le projet du nouveau siège du ministère de la Défense à Balard. L'enjeu était de regrouper toutes les administrations sur un même site de plus de 30 000 m2, en créant des bâtiments neufs et en en rénovant d'autres plus anciens. 
Le projet était tenu secret depuis le 4 mai, après l'annonce du nom du lauréat, à savoir le groupement Opale Défense, conduit par Bouygues Bâtiment Ile-de-France et réunissant Thales pour l'informatique, Sodexo pour les services, Exprim pour la maintenance, Dalkia pour l'énergie aux côtés d'investisseurs privés et de la Caisse des dépôts. 

très joli bâtiment...dans le XV° (maquette)
 au fait retour sur G. Longuet, notre ministre de Défense. c'est pas triste, loin de là ! :

Après une scolarité passée au lycée Henri-IV de Paris, Gérard Longuet entame des études de droit et de lettres. Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris en 1966, il obtient un diplôme d'études supérieures (DES) de sciences politiques en 1968.
En 1964, il prend part, en compagnie d'Alain Madelin, à la création du mouvement Occident, groupuscule d'extrême droite souvent impliqué dans des affrontements violents contre l'extrême gauche.
En 1967, soupçonné en sa qualité de dirigeant du mouvement d'avoir été coinstigateur d'une expédition violente menée par Occident contre des étudiants d'extrême gauche à l'université de Rouen (l'un de ces derniers étant laissé dans le coma après l'attaque1), il est inculpé et incarcéré. Gérard Longuet est condamné le 12 juillet 1967 à 1 000 francs d'amende pour complicité de « violence et voies de fait avec armes et préméditation2 », en même temps que douze autres militants d'extrême droite, dont Alain Madelin, Alain Robert et Patrick Devedjian3. Il est amnistié en juin 1968[réf. nécessaire]. Après la dissolution, par le Conseil des ministres, d'Occident en octobre 1968, il rejoint le Groupe union défense (GUD), groupuscule d'extrême droite mené par Alain Robert, dont il écrit la charte, puis Ordre nouveau, destiné à rassembler les nationalistes3. Il fera partie en 1971 avec Claude Goasguen de la direction de ce mouvement3, dissous par décret du Conseil des ministres le 28 juin 1973 — en même temps que la Ligue communiste d'Alain Krivine et d'Henri Weber — pour « atteinte à la sûreté de l’État »4.
Il entre à l'École nationale d'administration (ENA) en 1971 et en sort en 1973 (promotion François Rabelais). Entre temps, en 1972
il rédige le premier programme économique du Front national, créé la même année5.

De ses engagements nationalistes des années 1960-1970, il dit :
« J'assume avoir été d'extrême droite. 
On s'est simplement trompé sur le modèle colonial, qui ne pouvait perdurer6. »

Gérard Longuet a ainsi déclaré : « Ou on sort de l'euro ou on sort des 35 heures, mais on ne peut pas avoir les deux »18.

2 commentaires:

  1. On dit que l’armée (du moins les projets secrets US), a des dizaines d’année d’avance, voire des centaines d’année, niveau technologique. Par contre, j’ai l’impression que les politiciens qui en ont les commandes ont plus d’un train de retard, voire inversement proportionnel… A moins que tout cela soit pour pousser le peuple à prendre les commandes ?

    RépondreSupprimer
  2. oui, c'est ça l'idée : le pouvoir au peuple...(je peux toujours tenter...)

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.