samedi 25 janvier 2020

Digressions saturniennes.

(Samedi est le jour de Saturne.)


La spiritualité s’ancre dans la Terre, dans le paysage, scande le temps.

Où est-ce l’inverse ? La Terre qui influe sur le spirituel ? Une symbiose règne, l’une va avec l’autre dans l’étreinte.

S’arracher à l’une c’est perdre l’autre. Mode de vie, symboles ou instruments des nécessités biologiques adaptés à une géographie.

Une religion hors sol meurt. Comme Josette, vieille paysanne achevée par la faim et la solitude.
Elle n’était pas adaptée à l’histoire ni à la géographie contemporaines. (Cf : faits divers.)

Quand la Terre appartient à tout le monde, elle n’appartient à personne. Plus aucun responsable à l’horizon.

Plus de devoirs, plus de droits. Comme les esclaves, libres de tout poids du péché de la faute qu’ils ne sont pas en mesure de commettre. L’esclave est irresponsable.

(Comme les femmes l’ont été, les bienheureuses, ainsi que les enfants).

Détruire Notre-Dame signifie effacer le centre, plus de routes qui se rejoignent ou se séparent, plus de point de rencontres, désorientés nous allons. Déboussolés symboliquement.

Quand on détruit un symbole, on détruit l’esprit et la lettre de ce qu’il représente.

On en perd le sens. En perdant le sens on perd la raison. La raison s’ancre dans le réel. Dématérialiser  comporte une part de folie.

Plus de places de l’église avec sa mairie, sa poste et son café-tabac-journaux, trop datées. La place du village avec son monument aux Morts, ses pavés, son marché et les papotages des vieilles femmes en tablier qui vont et viennent d’étals en étals.

Maintenant nous admirons des rond-points. On tourne sur soi-même autour d’un totem fleuri. Laid de preference.

Puisque tout se vaut, quelle différence entre un cercle, un triangle ou un rectangle ? Pourquoi le chemin le plus court resterait-il la ligne droite dans un monde où plus personne n’est apte à lire une carte ?

In Waze you trust. C’est qui, Waze ? The god of road.

Quelle transmission ? Pour quelles valeurs ? Quels emblèmes ? Quelle culture, quel patrimoine ? À l’intention de quels enfants ? En quelle langue ?

Pourquoi l’Angelus de Millet a eu une telle longévité ? Parce qu’il contait : « Sur la Terre comme au ciel ».

l’Angelus, au loin, chantait que la journée de travail aux champs s’était bien passée, que l’odeur des sillons était enivrante, que c’était bientôt le dîner souper et que celui-ci était mérité.

L’Angelus rappelait l’Annonce à Marie. « Marie qui portait un secret en son cœur ».

Dieu bénissait la longue journée passée courbés et crottés. C’était ça, le secret. La bénédiction de la tâche accomplie.

Pas besoin de parler, la cloche au loin sonnait l’heure de la délivrance. On rentrait au foyer.

Et pour rentrer on marchait, on respirait dans la sérénité et la sécurité les plus parfaites. Et chaque jour était semblable au précédent et nulle plainte de sa condition ne suintait puisque demain ne pouvait être que meilleur. On y travaillait dur.

Cet univers quasi contemporain a été détruit mais pour quel gain ? Je cherche... ne plus avoir mal au dos et ne pas avoir les mains déformées par les rhumatismes dus aux lessives à l’eau froide ?

Les GJ(*), sur leurs rond-points se sont souvenus. Ils savent au fond d’eux que quelque chose ne tourne pas rond. Ils le savent parce qu’ils ont eu des ancêtres qui fanaient dans la chaleur généreuse du mois d’août. Et ces ancêtres riaient, le soir venu, ensemble réunis dans la fierté du labeur accompli.

Leurs parents ou grands-parents, pour les plus jeunes.

—— j’ai écrit moultes grossièretés telles que « labeur », « faner », « Angelus », « raison », etc....vous voudrez bien m’en excuser. J’ai pu choquer certains d’entre vous.

[(*) les GJ, les cloches, ils se les ont bien faites sonner.]


Acte 63.

Un CRS confisque, un photographe passe.


Le Conarovirus.

Devient planétaire et hors contrôle.

-asperger le malade d’eau bénite 3 fois/j
-administrer une décoction de FTG le matin et le soir.

Attention certains risquent la mort !


Par contre le Corona virus, lui, est parfaitement maîtrisable et, sans gravité exceptionnelle comme nous l’explique notre ministre de la santé qui s’exprime du 13° arrondissement, chez Tang.

Ce n’est que l’assemblage de deux virus mutants, mariés par un hasard biologique épatant ! 

Il y a même déjà un test sur le marché ! Quelle vitesse de la science dans la riposte ! 

Un monde ouvert à tous vents, surpeuplé et en guerre partout. Les guerres font avancer les sciences.

Les sectes sont des laboratoires sous-traités.



Tout y est. Comment, plutôt que de payer pour des études universitaires de sociale ingénierie on monte une secte.

Que des avantages ! Les études sont visiblement commandées par les états mais payées par les adeptes. Personne ne peut mettre en cause les gouvernements, la faute sera imputée au gourou.

L’argent privé finance la recherche des puissances publiques. Rien de neuf mais ce système underground n’a aucun compte à rendre.

Je remarque deux faits :

 1) Steiner toujours présent avec ses anthroposophes dont deux au gouvernement français...

 2) l’étude de l’impact des images violentes qui a précédé les vidéos des exécutions de l’EI (2014-16).

Confiance du peuple ? Conscience du peuple ? La carte des ramifications :

https://www.xmind.net/m/bTUATU/

Accessoirement, koike, demandons-nous d’où sort la Wicca et ses accessoires infinis ? Ce gouffre financier, ces rites totémiques ridicules, cette ode constante à l’astre lunaire ?

La lune, par principe, c’est la nuit, l’obscur, le caché, le miroir, le sommeil.

Vive les valeurs d’ Apollon !





lundi 20 janvier 2020

Taux de fertilité mondial en baisse.



(Et l’économie chinoise connaît sa croissance la plus lente depuis 29 ans.) source FT.

Il se passe quelque chose ...


dimanche 19 janvier 2020

Danse Macabre.

Danse Macabre, édition parisienne de 1490. À voir ici. Incunable du dimanche.

Danse Macabre, Camille Saint-Saens.

Rappel : il y a une magnifique Danse Macabre à la Chaise Dieu.







L’arnaque de la voiture électrique.




Exit le forfait fixe de 8 euros. Pour recharger sa voiture électrique sur autoroute, Il faudra désormais payer au kilowattheure consommé et la facture finale devrait être bien plus salée. Il en sera ainsi sur les bornes de recharge Ionity, sur l’ensemble du réseau européen. L’opérateur a décidé de changer ses prix à partir du 31 janvier prochain et facturera à l’énergie consommée, soit 0,79 euro par kilowattheure (kWh).

au lieu des 8 euros forfaitaires payés jusqu’ici, un automobiliste qui souhaiterait recharger 100 kWh devra s’acquitter d’un facture de près de 80€.

Prenons, par exemple, le cas d’une Renault Zoé, dont la consommation moyenne est estimée justement à 20 kWh/100 km. Si l’on applique les nouveaux tarifs de Ionity, il en coûtera 15,80 euros à son propriétaire pour parcourir 100 km. Le même trajet dans un véhicule thermique équivalent, une Clio par exemple, revient à moins de 10 euros pour 100 km. Source et plus

Pétrole ! Pétrole ! Pétrole ! le climat on s’en fout on n’a plus d’sous ! le pétrole pour les pauvres, le nucléaire pour les riches ? Ou l’inverse ? L’inverse, bien sûr ! 

500 millions d’humains et pas davantage ! Je le garde toujours en tête. 

Répétez après moi.

Morin-Chartier (@emorinchartier)
#Traversees ⁦‪@Grand_Poitiers‬⁩ un événement artistique d’une exceptionnelle qualité #enchantement #fiere de Poitiers.



Propos racialiste pour défendre le climat !

« La naissance d'un Américain ou d'un Français est une bien plus mauvaise nouvelle pour la planète que la naissance de dix Nigérians. Les Occidentaux doivent prioritairement décroître démographiquement. »

Vidéo Cklick :

( j’en profite pour rappeler que les chiffres les plus anciens correspondants à la surveillance météorologique datent de 1880. Inutile de préciser que les relevés météo n’ont pas eu lieu sur toute la planète jusque dans les années 50-70. Notre planète est immémoriale.

L’océan de plastique ? L’empoisonnement des terres et de l’eau douce ? L’UA qui n’a pas fini son œuvre mortelle ? Schuutttt....on ne sait jamais, on pourrait y porter remède... )

Volcan Taal, instantané.

Photo saisissante du volcan Taal aux Philippines.
Le volcan est entré en activité dimanche dernier après 42 ans de sommeil, obligeant l'évacuation de milliers d'habitants...
Les panaches de cendres et de poussières se sont élevés à plus de 15 kilomètres.