samedi 15 décembre 2018

Live en cours

 Le lien :


https://www.youtube.com/webcam?ar=2&o=U
C'est bon ! il est 10h57, je reste là 20 mn pour le 1° live !!

Bienvenus !



S'il n'y a personne aujourd'hui, il y aura du monde demain ! Je ne sais même pas si ça marche !!! ;))

Pour échanger...





Mobilisation à Paris.

RT diffuse en direct.

Devant l’opéra.


Mobilisation en province, au Canada, en Israël, partout partout des GJ...

Seul pour le réveillon ?


Paris, forteresse du pouvoir.


Plan de barricades.


Toutes ces considérations concernent la mobilisation des classes pauvres, mais non pas leur efficacité politique. Ceci dépend naturellement de la possibilité pour les émeutiers et insurgés d'approcher les autorités et de la mesure dans laquelle ils peuvent être dispersés. 

Source 

....ce qu'avait écrit Friedrich Engels dans un article de 1889 : 

« La France seule a Paris, une ville où (...) se rassemblent toutes les fibres nerveuses de l'histoire européenne et d'où partent à intervalles réguliers les impulsions électriques qui font trembler tout un monde (…)»

« l'activité de Haussmann s'intègre dans l'impériaIisme de Napoléon Ill. Lequel favorise le capital financier. (...) Le véritable but des travaux d'Haussmann était de protéger la ville contre la guerre civile. ll voulait rendre à jamais impossible l'érection de barricades à Paris. (...) La largeur des boulevards doit interdire la construction de barricades et de nouvelles percées doivent rapprocher les casernes des quartiers ouvriers.» 


 Paris, lieu stratégique de l'affrontement des classes.

Autant manifester en province. Paris est conçu pour piéger les manifestants.

vendredi 14 décembre 2018

Perte de sens.

1) 69 000 forces de l'ordre sont mobilisées sur l'ensemble du territoire ce samedi pour l'Acte V des Gilets Jaunes. A Paris, 8 000 forces de l'ordre sont déployées, appuyées par 14 véhicules blindés de la gendarmerie.





Le ridicule le dispute à l’indécence, le tout Anticonstitutionnellement. 
(Ce mot a bien son utilité !)







2) Strasbourg en deuil, réouvre son marché de Noël. Je ne sais même pas si on a éteint la Tour Eiffel ! 

Moins de fleurs, pas de nounours. Un attentat auquel l’immense majorité des français n’a pas cru. Bande de complotistes ! Face aux chaînes info en boucle la réponse fut « bof ».

Il faut faire rentrer du fric. Il faut consommer. 

Vrai ou faux attentat islamique qu’est-ce que ça change ? Rien. 

Puisque rien n’a jamais été mis en place pour les faire cesser. Logique.

Entendu sur cnews : « quand tu te radicalises en prison tu reçois 80.000 euros. Quand tu tu es élevé au rang de soldat du califat ta famille reçoit une somme (inconnue) d’argent ».

Et juste Tracer le pognon, jamais ? Qui a la caisse ? Qui radicalise qui ? Depuis le temps que ça dure aucune volonté apparente de faire cesser ces trafics idéologiques n’est apparue.

On prend les populations en otage de la terreur. « Il faudra apprendre à vivre avec les attentats ». Foutage de ma tête. 

3) des généraux étoilés s’indignent de la signature du pacte de Marrakech et demandent la destitution de M.

4) les GJ resteront-ils manifester en province avec le froid et les difficultés de transport ?
J’ai entendu pas mal d’appels dans ce sens. Ils ne se sentent pas tenus de faire encore un long déplacement pour rien ou recevoir des gaz dans le nez ou, pire, rentrer mutilés ! 


Pas de fleurs pour les GJ victimes ? Peu de fleurs, peu de con-cernés. 


JLM a raison. La police a fait plus de victimes parmi les manifestants que le terroriste à Strasbourg. 

5) les médias ne relaient que la parole de notre état dictatorial.

6) M et Gaztamer qui mâchait un chewing-gum, ont pris des selfies à Strasbourg. N’importe quoi !

7) la dictature avance en voulant museler aussi les réseaux sociaux de la même façon que le droit à manifester a disparu. 

8) les plus nuls sont soutenus pas les plus hautes institutions mondiales. Oui, nuls.
Les positions de principe c’est idiot.

Qui érige les principes ? 





Conclusion :

Le pouvoir ou les pouvoirs en place vont-ils subir ou bien espèrent-ils la guerre civile qui vient ?

Une guerre peut-être larvée, pour autant elle n’en demeure pas moins opérante.

Demain ?

Stations de Métro fermées demain :






Tiers-mondialisation de la France en marche.

Qui dit tiers-monde dit corruption, prévarication, milices, sous-éducation, insécurité, pots-de-vin, redistribution si obéissance, à qui, etc...

Ensuite se demander « où va l’argent » ?

Dans un sens, aides publiques, comme dans l’autre, profits des trafics ?


En général, ça finit et se développe en dictature.

Croissance française : le petit point en bas à droite.

Ouch ! Sale temps pour la croissance en France.

Le PMI-flash est tombé sous la ligne des 50 points sensée démarquer la zone d'expansion de celle de la contraction de l'activité. 

....moins de croissance, c'est moins de pouvoir d'achat....



(Agrandir l’image pour apercevoir la croissance française....déflation ?...)


Via : @Denis_Ferrand


Un point néo-esclavagisme.

l’Institut allemand des droits de l’Homme révèle qu’en Allemagne, les étrangers en situation régulière sont "exploités" par leurs employeurs.
Ces derniers n’hésitent pas à verser aux étrangers - parmi lesquels des Syriens et Irakiens accueillis en 2015, mais aussi des Roumains, Bulgares ou des Latino-américains – des salaires bien inférieurs au salaire minimum, qui est actuellement de 8,84 euros brut de l’heure.
Certains travailleurs étrangers sont également contraints de faire des heures supplémentaires non rémunérées ou sont hébergés par leurs employeurs dans des logements indignes.
Selon les auteurs du rapport, ces situations sont fréquentes dans les secteurs du bâtiment, des "entreprises de transformation de la viande", mais aussi dans le domaine sanitaire, le nettoyage ou la restauration.  
Le rapport pointe aussi l’absence fréquente de contrats de travail ou de fiches de paie, ce qui rend difficile pour les travailleurs immigrés d’intenter ensuite d’éventuelles actions en justice. Leurs employeurs ne paient pas non plus de cotisations sociales.
Des fortunes transnationales, transcontinentales se forment ...




Le hashtag bien nommé.

150 000 témoignages ont été postés en un mois sur Twitter avec le mot-dièse #Pasdevague, ce mouvement de libération de la parole enseignante née après l’agression d’une prof à Créteil fin octobre. Source


Résultat :